Le thé vert : une boisson bienfaisante !

Depuis plusieurs années, le thé vert fait l'objet de nombreuses interrogations et on ne compte plus les études tendant à prouver les bénéfices que peut apporter la consommation de cette boisson au quotidien sur notre organisme : favorise la circulation sanguine, santé cardiovasculaire, effet préventif contre certains cancers (cancer du sein, cancer de l’ovaire…), soulagement des douleurs arthritiques, combat de la carie dentaire, élimine les toxines (efficace en cas d’infection urinaire), inhibition de formation anormale de caillots sanguins, aide à réguler l'activité de la thyroïde…

Faisons le point sur la deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau !

Pourquoi le thé vert est-il aussi bénéfique ?

Le thé vert contient des polyphénols de catéchine, en particulier l’EGCG (épigallocatéchine-3 gallate) qui est un antioxydant très puissant (le Sencha japonais en contient d’ailleurs la plus grande concentration). Il est plus bénéfique que les autres thés car lors de sa préparation, ses feuilles sont flétries et cuites à la vapeur, contrairement aux thés noirs ou wu long dont les feuilles sont fermentées, ce qui réduit le taux de catéchines EGCG et par conséquent, leur puissance. L’arrêt de l’oxydation des feuilles de thé vert permet de préserver les polyphénols de la dégradation par les enzymes.

Le thé vert est excellent pour la mémoire !

Récemment, de nouvelles études ont démontré une fois de plus que consommer du thé vert régulièrement contribue à améliorer notre mémoire.

Selon une étude chinoise parue dernièrement dans Journal of Food Science et Molecular Nutrition & Food Research (13 juin 2012), Bai Yun, professeur de la Third Military Medical University à Chongquing, et ses collègues ont dirigé une expérience dont le résultat est le suivant : l'EGCG stimulerait notre mémoire, favoriserait la neurogénèse (production de cellules nerveuses à partir de cellules souches) et protégerait contre les maladies dégénératives et les pertes de mémoire liées à l'âge, telles que la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Les chercheurs ont mené leur étude sur des souris réparties en deux groupes : le premier a absorbé de l'EGCG, le deuxième, non. Puis durant plusieurs jours, les rongeurs ont été entraînés à trouver un objet caché dans leur parcours… Résultat : les souris "dopées" à l'EGCG ont mis moins de temps à retrouver cet objet !

Une autre étude réalisée il y a peu par des chercheurs de Bâle a démontré que, après vérification par IRM, l’activité du cortex préfrontal dorsolatéral (dIPFC) augmente, après consommation régulière d’extraits de thé vert. Rappelons que le dIPFC joue un rôle dans l’élaboration des processus cognitifs, dans la planification et les fonctions exécutives.

Une arme pour lutter contre le cholestérol

Nous en parlions déjà dans Le Guide Théophile, mais des études ont également été réalisées récemment afin de démontrer l’action bénéfique du thé vert sur le LDL (lipoprotéines de petite densité), autrement dit, le mauvais cholestérol. L’occasion donc pour nous de mettre à jour les dernières découvertes !

La première étude porte sur deux groupes d’individus : le groupe A va consommer du thé vert et d’extraits de thé vert, et le groupe B non-consommateur. Au bout de trois mois, les résultats ont démontré que le groupe A a vu son taux de LDL-cholestérol diminuer considérablement (2,2 mg / dL en moyenne), et son taux de cholestérol total[i] baisser également (réduction de 7,2 milligrammes par décilitre en moyenne), comparé au groupe B.

La deuxième étude a été conduite par le docteur Olivia Phung, professeur à la Western University of Health Sciences (Pomona, CA), qui avait déjà réalisé une première investigation démontrant que le thé vert agissait de manière favorable sur la perte de poids. Le professeur Phung a publié les résultats d’une seconde étude sur la consommation de thé vert (Journal of the American Dietetic Association, novembre 2011[ii]). Celle-ci révèle que boire du thé vert ou le prendre en gélule quotidiennement contribue à réduire le taux de mauvais cholestérol. Ces recherches, réalisées auprès de plus de 1 400 adultes sur une période allant de 3 à 24 semaines, ont montré une réduction de cinq à six points du niveau de LDL-cholestérol des participants.

Bien que les conclusions soient plutôt satisfaisantes, le docteur Phung précise que le thé vert, bien sûr, ne remplace en aucun cas un traitement médical.

Les bienfaits sur notre silhouette

Le thé vert est très réputé pour ses atouts minceur. Sa théine augmente le métabolisme de base (on brûle plus de calories au repos). Les tanins, eux, contrecarrent l’assimilation des graisses. Quant aux catéchines, elles modifient la répartition des graisses et luttent contre leur accumulation au niveau du ventre ! Enfin, l’EGCG renforce l’efficacité des hormones contrôlant l’appétit…  Le thé vert favorise donc la perte de poids, en particulier s’il est accompagné d'une alimentation saine et équilibrée.

Traitement de l'arthrite rhumatoïde

Le thé vert est particulièrement efficace dans le traitement de l'arthrite rhumatoïde puisqu’il contient des vitamines A, C et E, ainsi que des composés bénéfiques appelés flavonoïdes. Les flavonoïdes (antioxydants) neutralisent les effets de dérivés actifs de l'oxygène, qui proviennent des fonctions corporelles normales et qui contribuent au vieillissement et aux maladies chroniques.

Anti-inflammatoire et antigrippal : du thé contre les maux de l’hiver

Le thé vert est également utilisé dans les traitements de maladies respiratoires telles que la grippe, la pneumonie ou la bronchite. Il serait la clé pour venir à bout des rhumes et grippes, grâce à des propriétés antibactériennes et virales. Des études récentes montrent que le thé vert évite la propagation de maladies et accélère la guérison du rhume et la grippe.

Lors d’une étude menée à l’université de la Floride, les sujets éprouvant des symptômes du rhume ou de la grippe étaient 32% moins nombreux dans le groupe qui avait pris une capsule d’extrait de thé vert décaféiné deux fois par jour pendant trois mois, que dans le groupe témoin. Seulement 6% des personnes du premier groupe ont consulté un médecin.

N’hésitez pas à user et abuser de thé vert pour vous ressourcer les lendemains de fêtes un peu arrosées puisqu’il vous aidera à vous sentir mieux en cas de fatigue générale et migraine !

La théine comme stimulant

La théine est une molécule similaire à celle de la caféine. Chaque thé vert en contient entre 2% et 2,5%, selon sa variété et son taux est bien plus élevé que dans une tasse de café.

La théine est un dynamisant et apporte une l’énergie plus durable, puisqu’elle reste présente durant 6 à 8 heures dans le sang. Le café, au contraire, donne un « coup de fouet » plus vif, mais éphémère. Afin de conserver le maximum de théine, limitez le temps d’infusion (maximum deux minutes), sinon les tanins se libèrent et neutralisent son action.

Quand le cœur peut compter sur le thé

Il fait baisser la tension artérielle. Dans une étude visant à mesurer les effets du thé vert dans la prévention des maladies cardiaques, les sujets ayant bu de grandes quantités de thé vert ont vu leurs risques de crise cardiaque diminuer de 50%

Vous reprendrez bien une tasse de thé ? C’est bon pour le cœur !

Un élixir de beauté

Plus qu'une simple boisson, le thé vert est une véritable plante médicinale. Il contient en effet des huiles essentielles, des sels minéraux, du calcium, du potassium, du manganèse, du cuivre, du zinc, du fluor, des vitamines A, B et C… Les polyphénols du thé vert sont de puissants antioxydants (20 fois plus puissants que la vitamine E) qui protègent nos cellules des radicaux libres pour retarder les dommages causés par le vieillissement, d’où l’utilisation du thé vert dans les crèmes anti-âge.

Stimulant, revigorant et apaisant pour notre peau, le thé vert améliore l’aspect des peaux acnéiques et agit même sur la beauté de nos cheveux ! Leur pousse est favorisée grâce à l'amélioration de la circulation sanguine (et par conséquent par l'irrigation des follicules pileux), et il augmente le taux de globuline dans le sang, ce qui ralentit la production dihydrotestostérone, hormone responsable de la chute des cheveux. Sachez également que le tanin renforce les cheveux, car il contient de la vitamine E, de la vitamine C, ainsi que de la provitamine B5.

Tous les bienfaits observés notamment sur le thé vert confirment donc le fameux dicton : « Un peu de thé tous les jours éloigne le médecin pour toujours ! ».



[i] Cholestérol total : LDL (lipoprotéines de petite densité) et HDL (lipoprotéines de haute densité)