Le pavillon de thé

A l’intérieur de chaque maison traditionnelle japonaise se trouve un élément essentiel de la décoration, une petite alcôve dont le plancher en tatami est surélevé : le Tokonoma. Cette petite pièce accueille la calligraphie et la fleur choisie selon le cycle des saisons. Construite selon les règles architecturales définies au Japon au XVIe siècle, cette pièce est dédiée à la découverte de l’une des plus mystérieuses cérémonies de thé : Cha no yu. Autour d’un bol de matcha (thé vert en poudre battu à l’aide d’un fouet), les élèves s’initient à “Sado”, la Voie du Thé auprès d’un Chajin ou « personne du thé ». Dans cet espace clos, coupé du monde extérieur, les tatamis, les cloisons en papier japonais et tous les matériaux traditionnels contribuent à créer une atmosphère sereine. Les élèves font connaissance avec ce rituel séculaire et apprennent à reconnaître la symbolique des objets. Soucis et quotidien restent au seuil du pavillon, afin de mieux pénétrer le sens des quatre “piliers” de Cha no yu : Harmonie, Respect, Pureté et Tranquillité.

Le pavillon de thé